L'art et la science de dormir comme un bébé

 

Bien dormir est à la fois un art et une science. Pourtant, un quart des français se plaint de manquer de sommeil, et un tiers déclare souffrir de troubles de sommeil. Même si vous dormez huit heures par nuit, est-ce un sommeil optimal, ininterrompu, vraiment réparateur?

Retrouver votre sommeil

L’importance de bien dormir

Nous oublions trop souvent que ce n’est pas notre état naturel d’être tout le temps fatigué. D’ailleurs, garder des prisonniers en un état prolongé d’éveil, en leur créant un manque chronique de sommeil, est une forme de torture utilisée aussi bien au 16ème siècle pour extraire des confessions de sorcières qu’au 21ème contre les terroristes.

Alors, il est urgent de soigner son sommeil. Moins on permet au corps de récupérer la nuit, plus la créativité et la mémoire en souffrent. L'inflammation sévit dans le corps. Un muscle ou une cellule cérébrale ne se régénère pas, surtout lorsque vous combinez le manque de sommeil à une activité physique ou mentale intense. L’espérance de vie diminue. Les hormones se déséquilibrent. Et cette liste est loin d’être exhaustive…

Bref: Dormez! Permettez à votre cerveau de faire une pause et se débarrasser des déchets cellulaires. Ainsi qu’au corps de se réparer.

Comment bien dormir?

Si vous voulez être plus fort, plus heureux et plus productif, concentrez-vous sur l'amélioration de votre sommeil. Un sommeil réparateur, de bonne qualité, est un pilier de la performance.

Sachez que c’est la qualité et pas la quantité qui compte. On ne peut pas remplacer le sommeil profond et le sommeil paradoxal par une longue nuit de sommeil léger.

Mes 3 « hacks » préférés

Un hack est une action à l’impact multi-supérieur à l’effort demandé. Je vous livre 3 de mes « hacks » préférés pour booster son sommeil. Dans un esprit de biohacking, je vous propose de les tester. :-) 

Mangez du gras. Votre cerveau est l'organe le plus gras du corps. Des lipides sains, comme le beurre, le poisson sauvage, ou bien l’huile de coco nourrissent votre cerveau pour qu'il puisse faire son travail: se réparer tout en dormant. Le bon gras maintient également votre glycémie stable et éloigne la sensation de faim. Faire le plein de matières grasses au dîner signifie que vous êtes moins susceptible «d’avoir les crocs» à minuit. Avant de vous coucher, ajoutez jusqu'à 1 cuillère à soupe d'huile de coco dans une tisane. Et pourquoi pas une cuillerée de miel, de préférence cru et non-filtré.

Débranchez les écrans. Of course… vous savez tous·tes qu’il faut éteindre les écrans. La lumière bleue après le coucher du soleil désorganise notre rythme circadien et empêche la production de mélatonine, l’hormone qui indique à votre corps que c’est l’heure de dormir. Attention, les écrans ne sont pas la seule source de lumière indésirable - les lampadaires et les ampoules à LED ont souvent le même effet. Pour vraiment protéger ses heures de sommeil de la lumière bleue:

  • Portez des lunettes qui bloquent la lumière bleue en fin de journée

  • Utiliser des bougies ou des lumières rouges chez soi le soir

  • Pas d’écran (ni téléphone, ni tablette, ni télé) 3 heures avant de dormir (à moins d’utiliser des lunettes capables de bloquer les lumières néfastes)

  • Débranchez les appareils ou couvrir toutes les petites lumières dans la chambre (chargeurs, réveils, …)

  • Utilisez des stores ou rideaux occultants

Débranchez vous. C’est-à-dire, mettez-vous à la méditation. La science montre que la méditation réduit considérablement le stress et l'anxiété. La méditation vous permet de prendre conscience de vos pensées et de vos impulsions, et avec cette prise de conscience, nous arrivons à faire la différence entre une pensée utile et une pensée destructrice. La méditation rebranche également votre cerveau, renforçant certaines voies neuronales qui calment votre système nerveux. Commencez à méditer pendant neuf minutes (c’est tout ce qu’il faut pour avoir un impact) chaque jour et augmenter progressivement jusqu'à 20 minutes. Si vous ne savez pas comment faire, testez un cours de méditation (par exemple, avec le Centre Thiêu Lâm le jeudi matin à Pibrac).

 
Anne Trager