La recette qui a tout changé

 

J’ai récemment décrit ma découverte du café au beurre. En voici donc la recette. À savoir, il n’y a pas que le beurre… mais d’abord, comme la recette est inspirée du thé au beurre de yak que l’on boit au Tibet, je vous livre un peu d’histoire.

la recette du bulletproof coffee


Le café au beurre n’a rien de nouveau. Du Népal au nord de l’Inde, des populations himalayennes boivent des boissons similaires depuis des siècles. En Éthiopie, les Curage préparent le café avec du beurre, du miel, et du sel. D’ailleurs, il semblerait que dans les années 575 à 850, des tribus nomades en Éthiopie écrasaient des graines de cafés pour les mélanger à du gras. Au Vietnam, on fait sauter les graines de café avec du beurre, du sel et du sucre, avant de les rôtir légèrement. À Singapour, on fait sauter des graines de café dans du beurre avec des épices avant de les moudre. 

Pour cette recette, en particulier, l’idée est que le beurre fournit une matière grasse saine et ralentit l’absorption de la caféine pour fournir une énergie prolongée.

Attention, si vous ajoutez un croissant, vous annulez totalement l’effet bénéfique. Pire même, l’effet du croissant devient encore plus néfaste que ce que l’on imagine (voir plus loin). Vous pouvez voir la recette originale ici

Ce qu’il faut (ajustez les quantités selon vos habitudes de consommation de café):

  • Environ 230 ml de café fait avec 2 à 3 cuillerées à soupe de café fraîchement moulu

  • 1 à 2 cuillerées à soupe de beurre doux*

  • 1 à 2 cuillerées à soupe d’huile de coco ou une huile TCM* (triglycérides à chaine moyenne)

Mélanger tous les ingrédients et mixer dans un mixeur ou avec un mixeur plongeant pendant 20 à 30 secondes.

* Commencez doucement avec les quantités de gras et augmentez progressivement. Il faut laisser au corps le temps de s’habituer.

Quelques détails:

  • Choisissez un café de bonne qualité, de préférence cultivé en altitude (moins de possibilités de moisissure) et de culture biologique (moins de trace d’autre chose).

  • Éviter les filtres en papier qui absorbent des huiles bénéfiques qui se trouve dans le café. Une cafetière à piston marche bien. Moi, j’utilise un “Aeropress” avec un filtre en métal.

  • Le café au beurre salé est imbuvable, à mon goût.

  • Un bon beurre de pâturage biologique aura plus de valeur nutritive qu’un autre.

  • Certaines personnes, et notamment les femmes, supportent mieux le café au beurre avec un peu de protéine (ceci a un lien avec l’impact sur les hormones). J’ajoute une cuillerée de poudre de collagène (sans goût) et parfois, si j’ai une matinée avec beaucoup d’activité sportive, un œuf.

  • Si vraiment vous ne supportez pas le café sans sucre, utilisez plutôt du xylitol, de l’erythritol, ou de la stevia.

Quelques variations:

  • Quand je ne bois pas de café, je fait la même chose avec un cacao cru, pur, en ajoutant de l’eau et les gras. On peut ajouter du Xylitol pour avoir un goût sucré.

  • Parfois j’ajoute un peu de cannelle, de vanille en poudre, ou de gingembre frais râpé.

  • Sans s’attendre à l’effet du café, vous pouvez également remplacer le café par un thé vert ou un yerba mate, ou juste de l’eau chaude et de la vanille.