Votre énergie, le nerf de la guerre! 3 stratégies pour en avoir plus

 

Comment faites-vous pour maintenir votre niveau d’énergie et même en avoir plus? Si le corps n'arrive pas à créer l'énergie qu'il lui faut, le cerveau, qui en consomme beaucoup, panique et revient à un état primitif focalisé sur la peur, la faim, ou encore sur la procréation. On en reconnaît des symptômes: des oublis, des envies, un manque de concentration, l’endormissement, la colère, la manque de volonté... Oui, la volonté dépend de notre niveau d'énergie. Par conséquent, un manque de volonté n'est pas un défaut de personnalité, mais un déficit d'énergie.

Comment avoir plus d’énergie

À lire aussi

  • Passez le beurre svp pour découvrir le “hack” qui m’a ouvert les yeux sur comment un petit changement pouvait tout changer en ce qui concerne mon niveau d’énergie.

  • L’art et la science de dormir comme un bébé parce que prêter attention et donner la priorité à la qualité de son sommeil fait partie des “hacks” les plus efficaces pour retrouver et garder la forme, avec la gestion du stress. Les deux sont intimement liés.

Pouvoir puiser dans une réserve d’énergie constante, sans trop de creux ni de vagues, et ce tous les jours, fait partie de vos rêves? Moi, c’est le cas, au point d’en faire une petite obsession.

La base à savoir

Saviez-vous que notre énergie dépend de nos mitochondries? Les mitochondries sont des organelles dans les cellules qui produisent de l’énergie utilisée pour alimenter nos activités quotidiennes. Elles sont à la base de toute notre énergie — aussi bien pour les muscles que pour le cerveau. Il convient donc de les soigner tout particulièrement.

D’ailleurs, ce sont les cellules du cerveau, du cœur et de la rétine qui ont le plus de mitochondries et qui, du coup, souffrent le plus lorsque la demande en énergie dépasse l'offre. Et tous les aspects désagréables du vieillissement — fatigue, accumulation de graisse, diminution de la masse musculaire et déclin cognitif — sont des symptômes de mitochondries affaiblies.

3 stratégies pour avoir plus d’énergie

Voici, trois stratégies de base. À tester comme bon vous semble.

  1. Identifiez les voleurs d’énergie. Faites le tour de votre vie (alimentation, activités, et même des personnes que vous côtoyez) en prêtant attention aux baisses d’énergie pour pointer ce qui a un impact négatif. Puis réduire ce qui vous draine. L‘idée semble basique… mais la mise en pratique, malgré ses impacts cumulatifs, reste assez rare.

  2. Ajoutez plus d’énergie. Et pas sous forme de cafés supplémentaires (on s’habitue au café et son effet diminue avec le temps). Le principe est de bien comprendre comment votre corps produit de l’énergie. Il utilise soit du gras (de bons lipides sains) ou le glucose (à partir du sucre ou des féculents). Le gras est plus efficace. Pensez à manger des légumes avec du bon gras (beurre, huile d’olive), et baissez votre consommation de sucre et de féculents.

  3. Boostez la densité mitochondriale. Pour ça, rien de mieux que l’activité physique qui permet d’avoir plus d’oxygène, une meilleure circulation sanguine, améliorant la fonction mitochondriale, et boostant la performance du cerveau. La marche a ses mérites, mais les bénéfices réels viennent de l’entraînement fractionné à haute intensité (HIIT)—60 secondes à fond avec 30 secondes de pause active, en alternant des exercices jusqu'à 15 minutes au total.